Témoignage d’une famille qui voyage…

Partons à la rencontre de Graines de Baroudeurs : Caroline, Cédric et leurs deux enfants. Un couple voyageur qui n’a pas changé de philosophie de vie en devenant une famille. Nous avons voulu savoir ce que le voyage apportait à toute la famille…

FUAJ – Comment définiriez-vous le voyage en famille ?

Graines de Baroudeurs – A cette question, la réponse nous apparaît évidente ! Un seul mot, le maître-mot de nos voyages : le partage. Lors de chaque escapade, nous rencontrons, nous partageons c’est ce qui enrichit notre quotidien. Ce qui nous importe le plus c’est de transmettre l’ouverture d’esprit, la tolérance à nos enfants. Partir en voyage en famille nous permet cela.

Quand nous parlons de famille, nous pensons à famille élargie. Nous créons aussi les occasions pour partir avec les grands-parents, les oncles, les cousins… Un voyage en famille c’est développer une complicité entre tous les membres tout au long du voyage, c’est aussi s’enrichir de l’épanouissement de l’autre. C’est un choix de vie que nous souhaitons partager avec nos enfants en les impliquant du début du projet à la fin du voyage.

FUAJ – En quelques mots, comment vous est venue l’idée de partir en voyage en famille ?

Graines de Baroudeurs – Naturellement. Nous avons commencé à voyager en couple, à pied avec un sac à dos, lorsque nous étions très jeunes. Il n’est pas nécessaire d’aller très loin pour voyager. Puis à l’arrivée de notre premier enfant, l’envie de voyager ne s’est pas éteinte. Bien au contraire ! Nous avions envie que nos enfants connaissent l’itinérance, profitent de l’environnement. Nous avons, donc, cherché des solutions pour le faire dans les meilleures conditions. Le vélo nous est apparu comme la solution idéale pour nous et le confort des enfants.

FUAJ – Vous souvenez-vous de votre premier départ en famille ? Excitation, peur de ne pas avoir pensé à tout…  

Graines de Baroudeurs – Bien sûr, Manon avait 2 mois. Etant inconditionnels des sports d’hiver, nous sommes partis à la montagne en France. Au-delà de l’excitation de partir, la peur d’oublier quelque chose, de quitter sa zone de confort était présente. Ensuite, nous sommes très vite partis en itinérance. Bébé logeait dans la remorque à vélo surnommée depuis la chambre mobile. En tant que parents nous avions la crainte que l’espace soit trop petit mais bébé y était confortable avec ses jeux et doudous. Tout s’est passé très naturellement. Pour dépasser ses craintes il faut : de bons préparatifs, enlever le superflu, veiller à la sécurité.

FUAJ – Avez-vous identifié des freins ou des insurmontables pour voyager en famille ?

Graines de Baroudeurs – Les seuls freins qui existent sont ceux que l’on se crée soi-même. Le seul « frein » que nous pouvons évoquer serait celui de la santé des enfants. Nous avons la chance d’avoir des enfants en bonne santé. Il nous suffit de partir avec une trousse médicale bien fournie pour essayer de palier les imprévus. Sinon, il n’existe pas d’insurmontables. Lors d’un voyage il faut apprendre à se dépasser soi-même !

FUAJ – Qu’est-ce que l’escapade a développé pour vous et votre famille ? Pensez-vous que ces voyages ont développé des qualités chez vous et vos enfants ? Qu’avez-vous envie de transmettre à vos enfants ?

En tant que parents, nous avons développé, sans aucun doute, un sens aigu de l’organisation. Adeptes des courts séjours et des escapades nombreuses, nous sommes calés au niveau logistique. Nous avons, également, développé une curiosité et une facilité de communication avec les locaux. Toujours à la recherche de bons plans, nous échangeons facilement.

Les enfants, quant à eux, développent leur adaptabilité, leur côté « tout terrain ». Ce sont de grands observateurs qui acceptent facilement de nouvelles expériences et apprennent la patience. En voyage, ils doivent parfois attendre et n’ont pas tout, tout de suite.

Pour la famille, les escapades nous donnent un sentiment de liberté, de sortir du rythme de vie contraignant du quotidien. L’autre atout, très important à nos yeux : la complicité en famille. Le fait d’être en dehors de ses repères permet de se rapprocher entre membres de la famille.

Ce que nous leur transmettons ? L’ouverture d’esprit, la valeur des choses, l’importance de ne s’attacher qu’à l’essentiel.

FUAJ – Quel est votre plus beau souvenir de rencontre ? Et celui de vos enfants ?

Graines de Baroudeurs – Il est différent pour les parents et les enfants. Pour nous parents, c’est une rencontre avec une suédoise dans le Jura lors de notre voyage en camping-car. Elle faisait des mimiques à notre petit garçon et avait envie d’échanger avec nous. Malgré la barrière de la langue, la communication s’est établie par le regard et les gestes. Les enfants sont souvent le déclencheur de rencontre et d’échange. Ce moment était très émouvant. Un plaisir simple, un beau souvenir.

Pour Manon, c’est la rencontre avec une copine, dans le parc de jeux, lors d’une halte dans un hébergement collectif. Un plaisir d’enfant, tout simple.

FUAJ – Quelles sont vos prochaines découvertes en famille ?

Graines de Baroudeurs – Nous préparons, actuellement, notre grand départ sur les routes de France au mois d’avril pour 7 mois. Un tour à vélo pour découvrir les richesses de nos régions, observer les aménagements pour les vélos et partager. Vous pouvez venir rouler 1 heure ou plusieurs avec notre tribu si vous le souhaitez. Suivez Graines de Baroudeurs

Cette famille vous a donné envie de partir ? N’hésitez pas à lire l’article “J’ai des enfants et je voyage” pour bien préparer votre départ. Côté hébergement, pensez aux Auberges de Jeunesse HI en France et dans le monde.

© OTAMP-C.BARBATEAU, Graines de Baroudeurs

 

Commentaires

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire